Plumes par espèce fleche Plumes Plumes

Plume d'aigle (imitation) - 10-15 cm tigré

Aigle (imitation) - 10-15 cm - tigré - turquoise

Le pouvoir mystique des plumes d’aigle

Les vraies plumes d’aigle sont des signes de reconnaissance pour les chamanes de l’Amérique du Nord. Ainsi, lorsqu’un aigle (considéré comme l’ambassadeur du grand Manitou) laisse tomber une plume et que celle-ci tombe devant les pieds du guérisseur, elle possède un pouvoir spirituel. Le guérisseur utilise cette plume dans tous ses rites de guérison, par exemple pendant la méditation ou la danse.

L’aigle et ses plumes sont strictement protégés. Nos imitations de plumes d’aigle proviennent en général des dindons. Ces imitations sont particulièrement adaptées pour la décoration.

1.60 €

Choisissez votre conditionnement  

Saisissez votre quantité  

Vous aimerez aussi

  • Plume d'aigle (imitation) - 10-15 cm tigré
    Aigle (imitation) - 10-15 cm - tigré - naturel
    Le pouvoir mystique des plumes ...
    1.50 €
    pour 1 pièce(s)
  • Plume d'aigle (imitation) - 10-15 cm tigré
    Aigle (imitation) - 10-15 cm - tigré - rouge
    Le pouvoir mystique des plumes ...
    1.60 €
    pour 1 pièce(s)
  • Plume d'aigle (imitation) - 10-15 cm tigré
    Aigle (imitation) - 10-15 cm - tigré - carmin
    Le pouvoir mystique des plumes ...
    1.60 €
    pour 1 pièce(s)
  • Plume d'aigle (imitation) - 10-15 cm tigré
    Aigle (imitation) - 10-15 cm - tigré - jaune
    Le pouvoir mystique des plumes ...
    1.60 €
    pour 1 pièce(s)

La structure d'une plume

La plume est une substance cornée fine et légère, engendrée par une dépression de la peau appelée follicule. Comme les cheveux ou les ongles, elle est constituée d'une substance protéique, la kératine, qui lui confère résistance et souplesse.

La formation d'une plume commence par la prolifération très rapide de cellules germinatives ; elles forment un tube entouré d'une gaine qui sort rapidement du follicule. Ce tube contient une masse pulpeuse (pulpe) de vaisseaux sanguins et de nerfs.

En quelques jours, cette gaine atteint sa taille définitive et l'extrémité laisse déjà échapper la plume. Par frottement et lissage, la gaine va disparaître; il ne restera dans la peau que la partie inférieure du tube, le calamus.

A la fin de sa croissance, la plume n'est plus qu'une structure morte qui ne reçoit plus aucun apport sanguin. Elle est soumise à toutes les influences et altérations physico-chimiques et sera remplacée à la prochaine mue.

La plume est constituée d'une tige principale, le rachis.

A la base de celui-ci, se trouve le calamus qui est fiché dans la peau et maintenu par des tissus musculaires. Implantées d'un même côté sur le rachis, les barbes forment le vexille externe (partie exposée au vent et courbée vers le bas) et le vexille interne (partie sous le vent et légèrement relevée).

Les barbes sont elles-mêmes garnies de barbules maintenues entre elles grâce à des barbicelles. Lorsque les barbules se séparent, l'oiseau se lisse les plumes à l'aide de son bec, afin de les ramener dans la bonne position.

 

 
Modes de
paiement